jeudi 2 juillet 2015

La Grande Mosquée de Lyon rempart contre le salafisme? Elle invita le leader salafiste de la région !

Voici ce qu'on peut lire dans l'ouvrage de Samir Amghar (EHESS) Le salafisme d'aujourd'hui (Michalon, 2011), pages 218-219 :


Le 26 février 2004, un arrêté d'expulsion, mentionnait que l'imam Bouziane portait « atteinte à l'ordre public, du fait de son activité doctrinale salafiste». Cet arrêté pris par le ministère de l’Intérieur Nicolas Sarkozy invoquait « l’urgence absolue » et « la nécessité impérieuse pour la sûreté de l’État et la sécurité publique », pour faire usage de cette procédure qui permet de passer outre certaines règles de protection des étrangers, car l’imam, appelait « ouvertement à la violence et à la haine » et apparaissait comme le « principal vecteur de l’idéologie salafiste dans la région lyonnaise », en lien « avec des éléments très déterminés de la mouvance intégriste islamiste (…), en relation avec des organisations prônant des actes terroristes ».


Donc la Grande Mosquée de Lyon, malgré ses liens plus qu'étroits avec le salafisme -inviter Bouziane pour former les consciences musulmanes est fort de chicha- devrait être considérée comme le modèle de l'islam évidemment "de France" et évidemment "modéré". Jusqu'où prendra-t-on les Français pour des imbéciles?



Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.